Le 18 février 2017

( activité du 10 février 2017 )

 

 

Beau bonjour à vous tous!

 

Quelle joie de vous écrire à nouveau!

 

 

 

 

J'ai vécu une très belle activité avec les élèves, cela donne  de beaux résultats qui embellissent encore davantage notre classe. Une énergie de beauté et d'amour!

 

Sylvie m'avait donné la bonne idée de me faire une provision de graines et de noyaux provenant de fruits différents afin d'embellir les oeuvres des enfants. Certains élèves les déposaient sur le plateau après avoir manger leur collation et d'autres, tout comme moi, en apportaient de la maison. Nous les ramassions dans la classe depuis quelque temps. Ils étaient maintenant bien séchés, parfaits pour être manipulés. À la joie de tous, ce vendredi, nous les avons utilisés pour la toute première fois. 

 

Je souhaitais trouver une bonne idée à proposer à mes élèves pour cette première utilisation. Une idée qui serait significative, plein d'amour, de respect envers la nature, envers ses noyaux et ses graines.

 

J'ai demandé aux élèves s'ils aimeraient que tous ensemble en tant que groupe de petits poètes, d'enfants d'amour, que nous les utilisions pour confectionner de belles créations personnelles avec un cœur pour dire à la Terre que nous l'aimons. Ils furent unanimement très heureux de l'idée. J'ai  sorti de nouveau ma boîte aux trésors ( petites branches, raffia, pommes de pin ). Les enfants aiment beaucoup travailler avec ces matières. Ils m'ont demandé si je pouvais sortir de nouveau les plumes.

 

Pour la confection de leurs créations, ils furent libres. Lorsque que le collage avait besoin de colle chaude, ils m'en informaient pour que je leur vienne en aide. Voici quelques photos de plus près maintenant pour vous. 

 

 

 

 

 

Le lundi suivant, chacun des enfants a choisi une belle phrase personnelle et l'a écrite sur un carton déchiré délicatement que nous avons épinglé. Sur la troisième image ci-dessous, on peut y voir écrit: '' Mon mobile parle à mon cœur. ''

 

Par la suite, les enfants ont désiré ajouter cette nouvelle création à leur mobile qu'ils avaient fait en début d'année. Cela donne de très beaux et longs mobiles, encore plus beaux!

 J'ai déposé les oeuvres sur un carton rose pour la photographie.

Chantal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le samedi 28 janvier 2017

 

 

Bonjour à vous tous,

 

 

 

 

 

Cela fait un petit bout que je ne vous ai pas écrit. J'ai tant de belles choses à vous dire.

 

Durant mes congés de Noël, j'ai consacré plusieurs heures pas jour à lire les enseignements de Maître Jésus que vous trouvez à l'onglet ''SOURCES INSPIRANTES''.

 

 

Je vous conseille de les lire, car ils sont que '' Amour '' et c'est cette Nourriture, l'Amour,  que nos enfants ou élèves ont besoin. Ils y sont si sensibles.

 

Cet écrit parlera beaucoup de l'amour que je vis avec mes élèves:

 

C'est ma joie de choisir, quand je parle à mes élèves, des phrases qui  les encouragent profondément. Tout geste, toute parole est une porte qui s'ouvre à l'âme ou se ferme. C'est un encouragement profond qui fait vibrer son cœur. Pour cela, je fais silence et je plonge en moi afin d'y trouver ce qu'il y a de plus beau qui lui conviendrait et de lui offrir. Il faut prendre quelques secondes d'intériorité afin qu'émerge cet amour unique pour l'enfant.  Il recevra ainsi un moment avec une réponse de qualité.

 

Dans une classe, bien sûr, nous sommes continuellement sollicités. C'est avec une attitude bien calme et joyeuse qu'on peut arriver à distribuer notre amour, communiquer notre amour autant que possible.

 

J'étais heureuse, au retour du long congé de Noël, de constater que j'avais bien fait de diminuer la vitesse de l'enseignement de la lecture. Nous les enseignants pourrions être presque toujours dans une pression. Cela prend une force de volonté dans ce système pour ne pas tomber dans ce piège. Il faut plutôt y aller progressivement en harmonie avec les élèves. Lors du retour du congé, reposés,  mes élèves étaient beaucoup plus disposés à apprendre davantage. C'est quand on est dans ce respect des élèves qu'ils apprennent mieux et même ''plus vite'' au bout du compte. On ne peut éduquer ou être éduquer dans le stress, sinon on blesse, on perturbe l'enfant qui grandit.

 

J'ai remarqué combien les élèves sont sensibles à la beauté des mouvements de mes mains. Bien sûr, car ils sont très sensibles à la beauté en général et aiment la reproduire. Je m'explique. Avant, quand je désirais que mes élèves redeviennent en silence, je chantais la chanson du silence et je la terminais en comptant à rebours avec mes doigts 5-4-3-2-1-0, puis je terminais en déposant mon index sur ma bouche. À zéro, après avoir chanter la chanson et compter à rebours avec moi, les enfants savaient que c'était le moment de faire silence. Un jour, j'ai remarqué qu'une des élèves de la classe faisait le compte à rebours avec tellement de grâce avec ses mains. Elle terminait même en faisant un grand cercle avec son index avant de le déposer délicatement sur sa bouche. Je trouvai cela bien gracieux et apaisant. Depuis ce jour, j'ai repris moi-même cette façon de faire. Cela a eu un bel impact sur toute la classe. Ils ont décidé de le faire ainsi eux aussi et on voit la joie qu'ils ont à manifester leur douceur. C'est très simple! C'est la vie! Juste par cette petite minute, un nouveau lien d'amour doux règne tout de suite dans la classe.

 

Nous devons être de bons observateurs de nos élèves, il y a des enfants qui ont une plus ''veille''  âme que nous!

 

Les ambiances douces les construisent, ouvrent à  l'esprit fraternel entre eux. Un jour j'ai trouvé une musique particulièrement douce et profonde et je l'ai mise dans la classe. Au retour de la récréation extérieure les élèves l'ont entendue dès leur entrée. À ma grande joie et ma grande surprise, je les ai vus commencer à se faire des massages dans une attitude bien respectueuse. Ils formaient debout des rangs. Chacun massait un compagnon de classe, une compagne, tout en se faisant masser. Personne était tomber dans la rigolade. C'était un moment de tendresse qu'ils ont eux-mêmes créé entre eux. Depuis ce jour, il  y a des massages sur les épaules et le dos qui se donnent lors des détentes selon leur propre chef quand ils reviennent de l'extérieur.

 

Il y a encore plein de choses à écrire! Cela sera pour une prochaine fois!Mais,  j'aimerais en terminant dire ce que Maître Jésus nous dit: '' L'amour partagé avec les enfants est source de satisfaction et de réjouissance infinie!

 

Chantal

 

 

 

Le 7 décembre 2016

 

Dans l'amour pour le Renouveau!

 

Beau bonjour à tous!

 

Voici une réflexion importante:

 

Nous qui oeuvrons pour l'amour des enfants dans la foi d'une vie meilleure, d'une vie de Paix, il est prioritaire d'être de bons observateurs continuellement de  la réalité de nos enfants en étant bien au courant des problèmes de l'heure dans notre société.

 

 

Pour cela, nous devons prendre le temps de bien observer nos élèves,  étudiants, enfants, quotidiennement avec une bonne conscience éveillée et de prendre le temps aussi de faire des recherches sur les problèmes existants afin de trouver les informations pertinentes qui accompagneront nos réflexions et nos actions. Chaque geste que nous faisons compte pour le bien de l'ensemble.

 

Un ami à moi, oeuvrant pour le Renouveau, dont fait partie l'Éducation Nouvelle, m'a envoyé des ressources qu'il a puisées sur internet concernant un problème de l'heure chez les jeunes dans nos sociétés: le harcèlement et le cyber-harcèlement. Les lectures et les vidéos sur ce problème nous permettent d'en voir la gravité au sein de nos jeunes quand on laisse faire.  L'intimidation et le harcèlement sont des attitudes très visibles. Pour en sortir, l'encadrement sans concession doit se faire et cela dès le jeune âge, puis le continuer. Il ne faut surtout pas tomber dans ce piège: '' C'est des enfants, les enfants sont méchants entre eux, cela va passer, c'est anodin. ''

 

Protégeons les enfants et les adolescents, car ils comptent sur nous et aidons ceux qui ont besoin de cet encadrement sans concession pour sortir de ce mal. Quand nous redoublons de vigilance, nos efforts sont récompensés. Tout cela pour un monde meilleur! Ne baissons jamais les Bras, jamais le Coeur, l'Épée du Coeur bien levée!

 

Ci-dessous, vous trouverez un ajout provenant de cet ami. Je vous en fais part. Il élargit davantage.

 

'' Je pense qu'il faut expliquer pourquoi ces méthodes, ( car ce sont des méthodes de formatage), elles sont employées par des dirigeants. Leur objectif est de casser  la société et les valeurs qu'elle représente; accepter c'est faire leur jeu et donner le bâton pour se faire battre. Le combat de l'ombre contre la Lumière. ''

 

Chantal

 

 

 

 

 

 

 

Le 13 novembre 2016

 

Beau bonjour à vous tous,

 

Quelques mots pour vous informer sur les derniers jours passés. 

 

J'ai beaucoup aimé vivre avec mes élèves l'activité que Sylvie m'avait proposée en lien avec les gestes de la main ( voir enseignement 30 octobre 2016 ). Ce fut un moment fort et important cette discussion avec les élèves sur la bonté et la méchanceté, ainsi que sur  la loi des énergies. Les élèves ont beaucoup apprécié. Ils ont été très sensibles à toutes ces vérités. Parler de la bonté et la vivre est devenu quelque chose de central au  sein de notre groupe. J'ai trouvé que des enfants ont changé suite à cette activité. Ils sont beaucoup plus calmes et plus aimants dans leurs relations avec les autres. Ils sont conscients qu'ils ont des mains, des doigts et des jambes, etc. et que cela est pour manifester de la bonté de Cœur pour les autres et pour la Terre.

 

J'ai informé mes collègues  et la directrice de l'école sur la signification des gestes de la main avec certains doigts précis que nos élèves font dans l'ignorance. Presque tous étaient dans l'ignorance. Je les ai informés d'où cela part en pour quel but impur. Internet nous informe, c'est là que j'ai trouvé mes informations. Ce n'est pas une question de mode, c'est plus grave. Je vous laisse le soin de faire la recherche vous-mêmes. ( signes et symboles sataniques de la main)

 

Nous avons aussi, les élèves et moi, discuté ensemble de l'Halloween.  Je leur posais des questions: Est-ce de la bonté, de la beauté des vampires, des zombies, des démons, la musique, les décors, etc.? Bien sûr qu'aucun y voyait de la bonté ou de la beauté, plusieurs disaient avoir peur de cette fête. (J'ai trouvé personnellement des informations sur la grande laideur de cette fête sur internet, histoire et origine, qui passe comme normale. Je vous invite à faire là aussi vos  recherches. ) Suite à notre discussion, j'ai demandé aux enfants d'inventer une nouvelle journée de fête où là, tous sur la terre célèbreraient pour la beauté et la bonté de la Terre. Chacun des enfants a dessiné cette fête qu'il a inventée sur une très grande feuille. Les résultats furent si beaux. Les enfants furent si calmes et investis profondément. J'étais surprise de voir combien remplie était leur si grande feuille. Leur dessin était accompagné de beaux et bons mots de paix, d'amour, d'espoir! Nous avons accroché les dessins sur le grand mur de la classe. Quelle belle énergie vibre dans la classe! Les visiteurs qui entrent dans la classe en sont ravis! Cela me permet par le fait même de parler du beau travail des enfants et d'informer sur l'Halloween, les informations que j' ai trouvé en faisant mes recherches.

 

 

 

 

 

 

Le 16 octobre 2016

 

Bonjour à vous tous,

 

Je désirais prendre un peu de temps en ce dimanche soir pour vous partager un beau moment que j'ai vécu avec mes élèves ce vendredi 14 octobre. C'est tellement une joie de vivre des activités que Sylvie me propose. Cela amène une belle variété et rend les enfants si heureux avec tant de gratitude, de satisfaction en retour. Voici l'activité vécue.

 

Premièrement, je reçois ce courriel de Sylvie tout simple, mais avec tant d'Amour pour les enfants. Le lendemain je me mets donc à vivre avec hâte cette activité:

 

Le message de Sylvie disait:

Une idée

 

autour de moi, tous les enfants, je les aime tous ensemble et je souris, je suis bien là avec Mme Langlois

 

aujourd'hui je me dessine. Qui suis-je?

 

je pense, je choisis ce qui me représente,

il me faut un petit temps de silence, de respiration paisible,

 

je me dessine et parle de moi: qui suis-je?

 

l'enfant tourbillon

 

l'enfant rêveur

 

l'enfant qui aime le silence des feuilles

 

l'enfant plus grand que tous

 

l'enfant oiseau

l'enfant grotte

 

l'enfant dominant la vallée

l'enfant tout en haut de la montagne

 

l'enfant qui est étincelle de soleil là à cet instant

 

J'ai donc animé cette introduction à mes élèves avec de beaux sourires complices et des yeux rieurs!

J'ai ensuite écrit au tableau: Qui suis-je?

 

Ils ont pris un moment pour y penser puis ils ont écrit ce titre dans leur scrapbook puis se sont dessinés. Ensuite nous gardions le moment secret, ils venaient me dire à l'oreille l'enfant qu'ils étaient et allaient l'écrire tout près de leur dessin ou pour certains je l'écrivais pour eux. Ce fut des moments de joies à tour de rôle avec chacun d'eux. C'était un moment précieux entre chacun et moi. Il y a même eu de beaux moments de rires. Ensuite nous avons partagé avec tout le groupe, puis la journée s'est terminée. Les enfants furent si heureux. Ils quittaient la classe en me serrant dans leur bras et en me disant des mots de tendresse. Ils étaient heureux de voir la sincérité avec laquelle j'étais heureuse d'entendre qui ils étaient! Le rayonnement les habitait.

 

C'est merveilleux, je les revois demain!!!!! Et pour plusieurs mois !

 

 

Note: Je garde toujours toutes les petites perles, inspirations des enfants, en réserve, car cela sera des perles pour faire de beaux poèmes plus tard. Je les note, les cueille!

 

Chantal

 

 

Le 11 octobre 2016

 

 

 

En cette belle journée d'automne, nous sommes allés à l'extérieur.

 

Notre activité:

 

''J'écris mes plus beaux mots d'automne! ''

 

 

Enfants à l'oeuvre qui élèvent leur conscience et se renforcent dans

l'Amour reçu!

 

 

Merci à Christ et à Sylvie de m'avoir appris à mieux Aimer les enfants qui seront la génération d'adultes future!

 

 

 

C'est dans la joie, la paix, l'amour et devant la beauté réelle de la Terre que nous avons appris aujourd'hui!

 

 

Les enfants furent plein de gratitude.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 2 octobre 2016

 

Beau rebonjour à vous tous,

 

Je suis bien heureuse de vous écrire ces quelques mots.

 

Je suis allée avec mes élèves près du petit bois dans le parc-école. La nature automnale était si belle, le soleil si rayonnant. L'activité que nous avons vécue fut une réussite.

 

J'avais fabriqué de très petits carnets pour les élèves en découpant et agrafant quelques feuilles de couleur différente.  L'activité était d'aller se promener près du petit bois tout en observant la beauté des arbres, du ciel, de toute la nature et d'écrire dans le carnet de poète un mot ou deux correspondant à ce que leur cœur d'enfant appréciait de voir ou de vivre. Puisque les élèves ne savent pas encore écrire à ce temps-ci de l'année, ils venaient me voir après avoir trouvé leurs mots afin que je les écrive sur un bout de papier. Ensuite, d'eux-mêmes, ils les retranscrivaient sur une page de leur cahier de poète personnel. Le tout se terminait par un petit dessin autour de leurs mots choisis. 

 

De plus, s'ils le voulaient, ils pouvaient ramasser quelques petits objets de la nature pour ensuite les coller sur leur page couverture lors du retour dans la classe. 

 

J'ai vraiment réalisé que cette activité a pu être un succès parce que le moment choisi pour la vivre était bien pour eux.  Ce moment choisi fut après la détente du début de l'après-midi. Ils étaient bien calmes et bien disposés.  C'était très beau de les regarder vivre l'activité. Je les trouvais heureux. De plus, ils ne vivaient pas la fatigue des locaux intérieurs. Ils ont beaucoup apprécié. Nous y retournerons assurément.

 

Du côté des enseignants, je sais que cela demande de la volonté et de la conviction pour vivre de telles activités. Je dirais même un désir d'Amour nouveau, plus élevé pour nos élèves dû au fait que cela fait des années que nous sommes malheureusement dans un système d'éducation avec cahiers d'exercices où on a tant de pages à faire en un mois, en une semaine et par jour selon la planification.

 

Toutefois, comme nous dit Maître Jésus dans son enseignement que l'on retrouve dans le livre Education Nouvelle Les Clefs que vous trouverez à l'onglet '' Sources inspirantes '' : '' Plus les enseignements seront éducation de l'âme, plus la matière enseignée sera développée « dans la Conscience de l'âme ». En clair, vous allez faire évoluer la qualité de la matière enseignée par votre approche nouvelle: la relation à l'âme, au meilleur de l'enfant. Essayez! ''

 

En terminant, vous trouverez ci-dessous le partage du résultat de cette activité en toute simplicité dans la joie des enfants!  

 

 

Le petit carnet avec la fleur mauve, l'enfant a écrit : La plus belle vie!

 

 

 

 

Le 22 septembre 2016

 

Beau bonjour à vous tous,

 

Le début des classes est bien commencé avec ce nouveau groupe d'élèves. L'élève qui débute l'année scolaire, n'est pas du tout l'élève qui termine l'année, '' le grand de première prêt pour voler pour la deuxième ''.

 

Nous enseignants qui intervenons auprès des élèves devons faire des actions volontaires d'amour de réajustement dans notre façon de faire afin de répondre à leurs besoins biologiques et affectifs. À ces âges les mois qui les séparent les-uns des autres font une grande différence entre eux. Certains enfants viennent tout juste d'avoir leur 6 ans et d'autres auront leur 7 ans dès octobre.  

 

La capacité d'attention et de concentration au début d'une année scolaire est beaucoup moindre. Nous devons faire au mieux avec sagesse, attention et amour, à l'écoute de leur rythme dans la juste mesure de notre perception intuitive de ce qui serait mieux adapté pour chacun d'eux. L'équilibre avec la nature, avec ses cycles, doit être privilégié. 

 

Concrètement, nous leur faisons vivre des activités courtes et certaines d'entre elles doivent permettre le mouvement du corps. 

 

De plus, il est une nécessité, d' installer en eux ce sentiment de paix et de sécurité dans la classe avec '' Madame Langlois'', car certains se sentent loin de maman et de papa ou loin de leur enseignante de maternelle. Le climat de la classe doit être un climat de calme où on ne doit rien précipiter, ne pas tomber dans un rythme académique de manuel scolaire, mais un rythme harmonieux rempli de respect, une expression de vie, d'amour, de simplicité en tout.

 

Un défi que nous rencontrons, c'est que nous ne connaissons pas les nouveaux enfants en une fraction de seconde. Il nous appartient de déceler le vrai besoin de la tentative enfantine purement de désir-plaisir.

 

Les élèves semblent beaucoup apprécier leur début d'année. Les liens d'amour se tissent.

 

Le deuxième point dont je vous parlais précédemment en ce qui concerne mon été fut une recherche sur la culture amérindienne, les premières nations par des contacts et des lectures. C'était pour moi un mouvement d'unité et d'amour où chacun trouve sa place , une place pour chacun. Dans mes recherches, ce qui m'a beaucoup touchée ce sont le grand respect et le grand amour de ces peuples pour la terre, la nature: arbres, animaux, roches, vent et ciel. J'en ai profité pour en parler à mes élèves lorsque je leur ai présenté mes deux poèmes-mobiles avec tous leurs éléments les constituant, venant tous de la forêt.  Ensuite, j'ai complété avec un des beaux  contes amérindiens pour enfants de Michel Noël et par la suite le beau conte de Sylvie Le Trouit '' La pierre rouge '', Une belle histoire d'un garçon amérindien. À travers ces contes, il y est ressorti de belles qualités et valeurs telles la gratitude, l'amour, la responsabilité, le lien d'amour entre la terre, le ciel et l'homme. 

 

Puisque le conte de Sylvie est beaucoup plus long, nous avons débuté une deuxième lecture par petit bout. Les enfants comprennent mieux un conte à la deuxième lecture et cela laisse un temps d'intériorisation d'une plus grande qualité. Ils y ont découvert de nouveaux mots profond, entre autres le mot '' veille ''. Nous avons parlé d'un acte d'amour de Sylvie qui veille sur sa fille, l'amour de madame Langlois qui veille sur eux, le concierge de l'école qui veille sur eux ainsi que les membres de leur famille. Quand je parle de la famille, je suis toujours délicate, car parfois les liens avec papa ou maman peuvent être tendus.

 

Ces contes sont bien choisis, afin qu'ils puissent offrir l'espace d'éveil, d'épanouissement ou de paix et de sécurité aux enfants. La Lumière, l'Amour, la foi dans leur futur nécessaire pour leur croissance!

 

Les enfants sont avides de qualités et de sentiments profonds.

 

Ci-dessous, j'ai mis pour vous le très beau conte '' La pierre rouge ''.

 

 

 

                                  

 

                                   La pierre rouge

                            

                                  Conte de Sylvie Le Trouit

                        Tiré de son livre De la Terre à l'Étoile

   Tome 2 publié en 1991

                                

 

 

Il enfuit ses joues dans ses mains, levant ses yeux au bord du ciel. (1)Tout là-haut, il devinait les milliers d'étoiles qui flotteraient bientôt dans la nuit.

 

Il chercha celle qui le veillait, (2) celle que les gens d'ici nomment l'étoile bleue. Elle avait écouté toutes ses questions, apaisé toujours sa tristesse.

 

L'enfant murmura vers l'étoile:

 

- '' Tu sais, ils m'appellent Louis. Mais ce n'est pas mon nom !

De cela , et seulement de cela, je suis sûr ! ...

Pourquoi suis-je ici, tout seul, dans cette grande ville pleine de fumée ?

Est-ce la place d'un enfant ? ...

Depuis qu'ils m'ont trouvé sur la plage,

ils m'ont enfermé  dans cette maison  pleine de fenêtre hautes.

C'est une prison pour les enfants oubliés  (3)

Dis, mon étoile, ne me laisse pas là ! ''

 

Il essuya une larme. Son poignet bruni de soleil s'étira de sa manche.

Tout autour un bracelet de dessins inscrits dans sa peau, racontait son histoire, livrait le langage des siens. (4)

 

- '' Je fuirai comme un oiseau, je m'échapperai de cette cage de ciment et de bruit, je découvrirai le nom de mon peuple ! '' ( 5)

 

L'unique enfant à la peau doré ne parla plus ...

 

Il jouait dans le silence ...

 

Il guettait la porte ouverte sur la liberté ...

 

Un jour de grande tempête, l'étoile bleue lui montra le chemin.

L'enfant marcha longtemps sur le toit des gratte-ciel, sur le faîte des murs, sur les derniers remparts de la ville.

 

Personne ne put retenir le petit funambule.

 

La magie de l'étoile éclairait l'enfant au tatouage. (6)

 

Les herbes, les buissons, les premiers arbres frissonnèrent à ses oreilles, comme une mélodie connue ...

 

La forêt envahit ses narines de ses sentiers de mousse.

 

L'enfant croisa un écureuil argenté, un faon craintif: la voix des oiseaux coulait comme du miel entre ses lèvres. (7)

 

Subitement, il délaça ses chaussures, les jeta loin en arrière.

 

Un cri, puis une mélopée jaillirent comme une source.

 

C'était un chant de victoire, ( 9) une dans de joie.

 

L'enfant retrouvait ses rêves, sa vie d'avant la tempête. Il se tourna vers le soleil rouge du couchant.

 

- '' Sais-tu qui je suis ? D'où je viens ? Toi qui donnes vie à la terre! Écoute ma prière ! Montre-moi une piste ! ''

 

Le soleil incendiait la forêt. Dans moins d'une heure, il n'y aurait plus d'ombre solitaire.

 

Les yeux clos, l'enfant tendit le bras, tournoyant comme une toupie folle.

 

À bout de souffle, il s'écroula dans les fougères ...

Sa main droite heurta une racine chaude.

Il écarta les doigts, caressa cette tiédeur de la terre.

 

Sans doute, le dernier  rayon de soleil s'était glissé jusqu'ici ?

L'enfant ouvrit grand ses yeux : le bois avait pris forme de pierre, (10) d'une pierre rouge et lisse.

 

Du fond de sa mémoire, il savait que ses ancêtres avaient toujours vécu dans la forêt, il savait que la pierre rouge allait bientôt révéler le secret de sa naissance. (11)

 

L'enfant s'allonge là où reposait la pierre.

 

Dormir parmi les arbres l'enchantait.

 

Il les regardait vivre et comprenait soudain le lien profond du ciel et de la terre, de l'homme et de l'espace. (12)

Il s'assoupit ...

La lune acheva de le vêtir, de lui redonner vie. (13)

 

Dans le petit matin, la prière des oiseaux au soleil (14) attira l'enfant vers un pommier courbé, étrange.

 

L'arbre n'avait enfanté ( 15) qu'une pomme, une pomme que les animaux de la forêt lui dédiaient.

 

Il leva sa paume tendre.

 

Deux perles brûlantes cernaient son geste. (16)

Le regard aux crocs luisants ( 17) ne troubla pas le jeune Indien.

D'un bond, il domina le loup d'une grimace.

Il n'y avait pas d'ennemi.

Il n'y en aurait pas.

Le loups marqua le sol de son empreinte.

Il reconnaissait son frère indien: Trace de Loup.

 

Tous deux appelèrent le soleil sur la mémoire de l'enfant. (18)

Trace de Loup serrait la pierre rouge, la pierre de la paix. (19)

Il mit ses pas dans ceux de son frère sauvage.

Son ami le conduisait devant le trésor de sa tribu, devant son avenir d'Indien. ( 20)

 

Très haut sur le ciel, l'aigle royal ( 21 ) suivait l'enfant dans sa recherche. Trace de Loup l'avait repéré depuis longtemps.

 

C'était un messager important, une protection au-dessus de lui. Ainsi guidé, il s'enfonça dans la forêt. Les ronces et les bois morts envahissaient l'humus. Et pourtant , un fin sentier, celui du roi loup, défilait les épines. ( 22 )

 

Le loup se retourna. Son regard orange flambait de joie.

 

Devant lui, les sept peupliers dressaient leurs corps de feuilles. (23) Le loup flaira chaque tronc, décrivant un cercle dont le centre, bientôt, dévoilerait son secret.

 

Soudain, Trace de Loup vit l'aigle fondre sur un point d'herbe, percer du bec la mousse sèche et, d'un jet, remonter loin au-dessus des cimes.

 

L'enfant s'agenouilla : des pierres plates dissimulaient un creux dans la roche : il en tira une poche de peau. ( 24)

 

Le loup s'était assis près de lui.

 

Le cœur de l'enfant cognait à lui faire mal.

 

Il dénoua les liens de cuir.

 

Des petits cailloux brillants éclataient à la lumière, une poignée de sauge les parfumait, enveloppant une plume d'aigle, une griffe de loup.

 

Trace de Loup reconnu l'écriture imprégnée (25) sur le cuir. Les mêmes dessins recouvraient son poignet.

 

La peau de daim lui appartenait. Il en était certain.

 

Il traduisait plusieurs formes ( 26) et comprit que son nom était lié à l'aigle et au loup, au ciel et à la terre.

 

Une dernière trouvaille l'attendait dans l'ombre du terrier : une autre pierre rouge, celle que les Indiens sculptent en calumet. (27) L'enfant approcha les deux pierres : elle s'emboitèrent à merveille.

 

À cet instant précis, l'Indien, Trace d'Aigle Loup reçut le pouvoir d'entendre parler la pierre, de lire dans le loup et l'aigle comme son propre cœur.

 

Il sut qu'i était le dernier des Indiens libres, que son chemin serait une croisade pour sauver son peuple et sa terre.

 

Par lui, par la sagesse du loup, la forêt reprendrait confiance. Là haut dans les airs, l'aigle le guiderait.

 

Riche de talisman. Trace d'Aigle Loup s'écarta du cercle des peupliers.

 

Le sentier l'emportait déjà au-delà, vers les forêts indiennes, là où les pierres lui parleraient des Hommes à la peau dorée.

 

Trace d'Aigle Loup sèmerait la paix de pierre rouge sur les arbres, sur les bêtes, la paix dans les mains des hommes de sa terre, la paix pour les hommes de toutes terres.

 

 

 

 

Le 10 septembre 2016

Une éducation remplie de la vie de l'âme et de la joie de vivre!

 

Un beau bonjour à tous,

 

Dans l'élan des premiers jours de la rentrée scolaire, quelle joie de vous écrire ce matin très simplement dans la spontanéité du coeur pour la continuité du  partage de mon expérience vécue en Éducation Nouvelle pour cette nouvelle année scolaire ( 2016-2017 ) qui débute auprès d'un nouveau groupe.

 

Ce que je vous transmets à travers ce site n'est pas un modèle, mais bien un partage d'expériences pour le plus grand Bien de tous. Que celles-ci soient exemplaires et suscitent initiatives et Joie de vivre selon la Loi du Coeur!

 

C'est cette joie du Coeur qui me pousse à vous transmettre mes expériences vécues à travers cette splendide aventure de vivre de plus en plus dans la vie Juste qui est la vie du Bon, du Beau, du Vrai pour le Bien de tous, cet esprit d'Amour que l'on trouve à travers l'Éducation Nouvelle.

 

J'ai une pleine gratitude d'avoir l'appui, par ses ouvrages écrits ou bien par contacts téléphoniques, de Mme Sylvie Le Trouit qui a un magnifique bagage au niveau du vécu en Éducation Nouvelle. Cela me donne un grand élan et facilite beaucoup mon travail. '' Travail '', si on peut appeler cela ainsi puisqu'il apporte tant d'enthousiasme, d'épanouissement et de paix chez les enfants comme chez les adultes. J'appellerais plutôt cela, la vie de Fraternité.

 

Cet été, Sylvie m'encouragea au niveau de deux points forts.

 

Le premier:

 

Celui de me pratiquer, avant la rencontre de mes nouveaux élèves en septembre 2016, à faire moi-même des poèmes-mobiles. ( Revoir l'écrit du 18 juillet 2016 ci-dessous sur ce sujet , car j'y ai ajouté beaucoup de détails et des photos. Avec une grande humilité, vous trouverez également ci-dessous  les photos d'un des poèmes-mobiles que j'ai faits. Il me reste qu'à y écrire les phrases-poèmes. Je les installerai en même temps que mes élèves le feront, même s'ils les connaissent déjà. )

 

Ayant très peu d'expérience en créativité, en art, dans ma propre vie personnelle, ce fut une satisfaction pour moi aussi cette pratique de créer avec des objets qui m'attiraient. Pour ceux et celles qui sont comme moi, pauvre en expériences artistiques, je peux vous dire qu'au début nous n'avons aucune idée de ce que sera le produit final, mais c'est le cœur qui nous dirige dans la recherche de l'expression de la beauté, de l'harmonie et dans la profondeur des significations pour soi. En vérité, on s'adresse à notre âme tout au long du processus de création.

 

Lorsque j'ai fait expérimenter aux élèves qui le voulaient bien cette semaine, ce projet de création d'un poème-mobile, j'étais consciente qu'ils travaillaient dans l'expression de leur âme et les résultats sont si beaux. Je vous présenterai quelques modèles même s'ils sont tous beaux, c'est une question de place sur le site. Certains enfants qui ne voulaient pas le faire ont changé d'idée à la vue de tous ces beaux poèmes-mobiles accrochés au plafond suspendu à l'aide d'un trombone sous une tuile.

 

Je me souvenais de la recommandation de Sylvie: '' Tu ne dois pas imposer. Mets à la vue tes mobiles dans la classe et attends de voir leurs réactions. Cela doit venir d'eux ce goût d'en faire un. Avant de leur dévoiler les titres de tes poèmes-mobiles, demandent-leur quel titre donneraient-ils à chacun d'eux. J'aimerais vous dire que j'ai eu un grand sourire quand une des élèves a demandé: '' Madame Langlois, est-ce qu'on pourrait en faire un nous aussi ? '' Et bien sûr presque tous les autres ont lever la main pour en faire un. Je leur ai dit qu'ils pouvaient le faire  à partir d'objets qu'ils ont à la maison ou bien choisir des objets de ma propre boîte aux trésors. Quels beaux résultats! J'ai pris en photo les deux premiers terminés. Ils sont ci-dessous.

 

Je vous parlerai avec joie du deuxième point, ma recherche cet été sur la sagesse amérindienne, lors d'un prochain écrit. À très bientôt!

 

Photos:

 

Toutes les photos sont prises avec un appareil de qualité bien simple. En réalité toutes les oeuvres sont encore......plus belles!!! Comme dit si bien Sylvie, on fait toujours avec les moyens du bord! Ce bon conseil fait que l'on ne se disperse pas et ne se fatigue pas inutilement.

 

 

 

 

Mobile d'une enfant.

Fait sans aucune aide.

Attaché avec du raffia.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette enfant m'a demandé de l'aide pour attacher ses objets. C'est par groupes de trois à la fois que j'ai fait faire les mobiles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maintenant, un de mes poèmes-mobiles et deux de ses parties.

Ajout de peinture acrylique et colle bleue brillante sous tous les objets.

 

 

 

Les enfants ont beaucoup aimé mes plumes, ils m'ont demandé s'ils pouvaient en avoir eux aussi.

 

 

 

Mon poème-mobile avant l'ajout de la peinture et des yeux aux deux oiseaux du haut. De près, la texture des bâtons est magnifique!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chantal L.


        

Année scolaire 2015-2016 qui débute ci-dessus!

Bienvenue!

 

 


 

 

le 18 juillet 2016

 

C'est un bonheur durant mes vacances d'été de garder un lien actif en Éducation Nouvelle:

 

Cet été, je prends plaisir à lire des poèmes. Cela m'inspire pour trouver quelques autres mots-clés ou phrases-clés pour mes notes de cristal. ( Voir au besoin '' notes de cristal '' dans la table des matières. )

 

Je vais aussi me promener certains jours quelques heures dans le parc forestier derrière chez moi afin de prendre de très belles photos, parfois étonnantes ! Vous trouverez deux de ces photos ci-dessous. Ces photos me permettront de faire vivre à mes élèves de belles activités.

 

De plus en marchant dans les sentiers, je ramasse des objets trouvés par terre que je trouve beaux tels une belle plume, un petit nid d'oiseaux, un bout de bois en forme d'oiseau, une belle roche, etc. Avec ces objets je vais m'exercer cet été à faire quelques poèmes-mobiles.  En faisant cela, mes pensées sont déjà des pensées de joie, des pensées d'amour envers mes futurs élèves. J'entrevois de leur présenter ces mobiles et par la suite de leur demander quel serait selon eux le titre qu'on pourrait donner à chacune de mes créations. De plus, souhaitant bien sûr par le fait même, qu'ils aient le goût d'en créer un eux aussi. 

 

Le poème-mobile proposé est une création faite le plus possible à partir d'objets qui ont du vécu. C'est une suite d'objets attachés les uns aux autres afin qu'ils puissent tournoyer librement et créer une ambiance de beauté et de calme dans la classe. Les mobiles seront tous suspendus au plafond et chacun aura son titre personnel  qui est la phrase-poème ou le mot-poème choisi par l'enfant se rattachant à sa création. Ce choix sera écrit sur un bout de papier cartonné déchiré afin que chacun ait une forme unique.  C'est lorsque le mobile est terminé que l'idée émerge. 

 

Pour mes propres mobiles personnels, Sylvie m'avait conseillé l'usage du fil de pêche. C'est encore plus beau, car on ne voit pas le fil. Pour les enfants, cela peut être de vieux lacets me disait-elle, car le fil de pêche est plus difficile à manipuler.

 

En terminant, voici deux photos prises dans les sentiers du bois cet été.

 

 

 

 

 

 

Que voyez-vous les enfants?

 

Pattes de chien et petit cheval de bois ?

 

Qu'est-il arrivé à l'arbre, pourquoi est-il ainsi?

Et qu'est-il arrivé à ce bout de bois?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais où mène ce chemin?

 

Qu'y a-t-il de merveilleux de l'autre côté?

Qu'est-ce vous croyez qu'on y verra?

 

Ces réponses deviennent de beaux mots-poèmes, de belles phrases-poèmes que l'enfant gardera avec lui. Nous pouvons même en faire un recueil pour la classe pour chaque image. Cela donnera la place à la créativité des enfants et à l'expression de leur âme.

 

Le 28 juin 2016

 

Les enfants ont terminé l'école depuis mardi passé. Nous, les enseignants, travaillons dans nos classes  pour la '' grande finale scolaire '' de l'année 2015-2016 et pour la préparation de la nouvelle année qui s'en vient. C'est encore avec tant de joie que je prends plaisir à raconter, dès que l'opportunité s'ouvre, cette merveilleuse expérience que j'ai vécue dans ma classe cette année, ce projet de petits poètes. Cela a éveillé beaucoup d'amour, de gratitude, de bonheur dans le cœur de mes élèves. J'ai discuté hier avec la conseillère pédagogique de notre commission scolaire et elle trouva remarquable ce beau projet dont nous aurons le privilège de poursuivre la discussion ensemble  l'année prochaine lors de nos rencontres prévues pour le projet éducatif de notre école.

 

Lors du 25 juin 2016, j'ai reçu un bel audio de Sylvie Le Trouit, Sylvie la poète, dont je vous ai parlé sur ma page d'accueil. Je suis vraiment heureuse de tout son travail d'accompagnement auprès de moi ces derniers mois  pour vivre cette merveilleuse éducation nouvelle dans ma classe tout en respectant toutes les exigences du programme d'éducation du gouvernement du Québec. Cette année, grâce à l'éducation nouvelle, j'ai vécu ma plus belle année d'enseignement de ma carrière d'enseignante et cela m'a apporté beaucoup de joie ainsi qu'à mes collègues. Avec toute ma gratitude envers Sylvie, permettez-moi de vous transmettre la transcription de cet audio que j'ai reçu d'elle où elle s'adresse à quelques personnes:

 

Je remercie profondément Chantal qui m'a envoyé les vidéos du petit spectacle de ses enfants, ce qu'elle appelait les petits poètes de la classe de Madame Langlois, parce que c'est beau dans la pureté de l'enfant qui exprime son poème devant tous dans la grande simplicité. Voilà ce qu'est l'éducation nouvelle, la vie du cœur, la vie de l'âme, l'amour. C'est si beau que les parents sont unis dans l'acte de l'école. Tous ensemble vivent un moment particulier où l'enfant est mis en valeur dans ses plus belles qualités. C'est cela l'éduction nouvelle. C'est la joie des enseignants, des éducateurs, des parents, de toute la famille et principalement de l'enfant dont l'âme rayonne.

 

 

 

 

 

 

Le 19 juin 2016

 

 

Quel beau succès fut cette rencontre du 17 juin 2016 pour la présentation des poèmes des enfants et le buffet froid pour manger tous ensemble enfants, enseignants, parents et grands-parents. Les enfants sont arrivés habillés en poète avec les moyens du bord, c'est cette simplicité qui était suggérée. Ils ont présenté un à un leur poème devant les membres des familles de la classe. Ce fut un grand rassemblement où chacun présent avait la joie au cœur. Ma collègue et amie de la classe d'à côté était venue accompagner le tout de belles mélodies avec sa guitare classique. Que de beauté cela ajoutait! Chacune des personnes présentes ont affirmé leur gratitude et leur joie devant une telle activité organisée. Il y avait de l'amour dans l'air comme dit la chanson! Je suis vraiment en gratitude devant toute l'aide reçue des enseignants de mon école, de la directrice, du concierge, de la secrétaire de l'école, des parents, des grands-parents, de Sylvie la poète et des enfants pour cette magnifique fête du Cœur! 

 

Et un gros merci aux parents! Ils ont préparé avec beaucoup d'amour le buffet pour les enfants!

 

 

 

 

 

Le 15 juin 2016,

 

Bonjour à vous tous,

 

Ces derniers jours, j'ai été bien occupée à préparer et à monter le cahier de recueil des poèmes des enfants. Ce cahier sera un cadeau pour les élèves, car je vais en  remettre une copie à chacun après le spectacle des petits poètes. Les lettres d'invitation ont été envoyées aux parents et à la direction de l'école. Les enfants dont papa ou maman sont dans l'impossibilité de venir pourront inviter une grand-mère, un oncle, la marraine ou toute personne significative à venir entendre les poèmes de la classe. De plus, afin de pouvoir chaleureusement accueillir les enfants après la présentation des poèmes et afin de continuer à festoyer, les parents apporteront une petite contribution pour un goûter.  Dans la plus grande simplicité, ils peuvent apporter, pour ce buffet froid, un petit plat cuisiné comme d'habitude à la maison ou acheter un petit quelque chose sans trop dépenser. Ainsi nous pourrons tous ensemble avoir ce privilège de prolonger ce beau moment  familial.

 

Vous trouvez ci-dessous les poèmes qui seront présentés lors de ce rassemblement.

 

 

  

Le 12 juin 2016

 

Alexis R Poète Au Cœur Actif

 

Poème: À Coeur Ouvert

 

Je suis une étoile brillante.

J'aime mon cœur dans mon corps,

car il aime plein de choses,

il aime la vie de la Terre:

 

De maman jusqu'au vent

De papa jusqu'au chat

De ma sœur jusqu'aux couleurs

De la beauté jusqu'à l'été

De la vie jusqu'à la nuit

 

 

 

Danick  Poète de la terre et de la mer

 

Poème : Moment paisible

 

Il pleut des gouttes, elles brillent.

La terre est belle quand on la regarde avec de la pluie dessus.

Il y a des oiseaux qui chantent bien.

 

Dans mon coffre aux trésors j'y ai mis diamants et neige de la terre et étoile de la mer. 

 

 

 

Élisabeth  Poète La note du Coeur

 

Poème: Harmonie

 

La vie de mon cœur me dit que l'intelligence du monde

est magnifique et incroyable. 

La vie ressemble à un cristal sur une belle étoile:

paix, beauté du silence et amour du cœur.

La beauté est un soleil important et il faut la garder pour réussir à conserver le bonheur du cœur.

Ce soleil est un bijou brillant, un beau petit diamant.

 

 

Maley-Ann  Poète Convaincue

 

Poème: Un petit peu de ce que j'aime

 

J'aime les pissenlits comme une beauté.

J'aime les roses, elles sont belles.

J'aime la classe de tout mon cœur et j'aime ses pommiers.

 

Oui, j''aime la rose, j'aime la beauté et j'aime les pommiers de toute la classe.

 

 

Alexis W.   Poète Aux Trésors

 

Poème: Ma boîte aux trésors

 

Voici ma boîte aux trésors, voulez-vous savoir ce que j'y ai mis dedans?

 

Un beau parfum sur une belle étoile

Un pissenlit qui vole dans le ciel

La sagesse que je vais garder dans mon cœur

Et ce beau poème:

 

Le sable tremble sous mes pieds, un château apparaît.

La pluie coule sur le château et la pluie coule dessus mon visage.

La force dans la rosée éclairera le soleil.

 

 

 

Raphaëlle Poète Paisible

 

Poème: Détente

 

Que me dit la fleur?

La fleur me dit que la Terre est belle, que la nature est belle, que le cœur est beau.

Ma joie est comme la terre, belle.

Ce que j'aime de la beauté c'est le silence, quand il n'y pas trop de bruit.

Cela me fait du bien.

C'est dans ma chambre toute seule que je le vis et à ce moment j'aime lire de très beaux livres de plus de 100 pages.

 

 

Damien  Poète Découverte

 

Poème: Grandeur de mon Coeur

 

J'aime la vie et la beauté et surtout la vie de la beauté.

Je suis heureux quand il fait beau.

J'aime aller dans la nature m'amuser.

Je suis content de la vie et de ce qui a fabriqué la vie.

 

 

 

Maïka Poète qui s'émerveille

 

Poème: L'immense beauté de la vie

 

La beauté est importante pour la vie, pour la gentillesse et pour l'amour.

La beauté est importante partout dans le monde peu importe où je suis, c'est pareil, pas de violence.

Le corps c'est fragile comme du cristal,

mais avec une goutte de magie cela sera parfait pour la Terre.

 

Mes parents sont importants, surtout ma famille.

Quand je les mets ensemble, je crois en cela, j'aime tout de la vie.

 

Comme la pluie, je nourris les animaux.

La vie est belle, les plantes s'ouvrent au printemps.

La rose dit: '' beauté de la vie ! ''

Quand la rose s'ouvre, elle s'ouvre comme le soleil et maintenant c'est une fleur et c'est beau.

 

 

 

Rosalie Poète Heureuse

 

Poème: Joie de vivre

 

Le soleil brille comme des étoiles.

Le vent souffle et souffle.

Les roses sont mes fleurs.

C'est du cristal dans mon cœur, dans ma vie.

Cela me rend heureuse.

Je suis heureuse, c'est comme le ciel et aussi le soleil.

 

 

Émilie Poète Au mille merveilles

 

Poème: Puissance

 

La vie de la Terre a ses belles couleurs.

Importante est la nature, car elle nous donne air et nourriture.

Dans mon cœur j'ai plein de cœurs, plein d'étoiles et de cette vie.

Mes étoiles sont très belles et très puissantes.

 

 

 

Léa-Rose Poète Chevalier

 

Poème:  Tous Unique

 

Le pommier est très beau, car ses pommes brillent et ses feuilles brillent comme ses pommes.

 

Cette beauté de la terre doit rester la même, car sinon les chevaliers de la beauté n'existeront plus.

 

Mon cœur me dit qu'on est merveilleux, car on est tous unique.

 

 

 

 

 

 

Fabian Poète chantant

 

Poème:  Pour maman

 

 

La Beauté!

 

J'aime la vie, l'amour et la poésie,

 

alors je chante comme un oiseau qui cherche sa maman.

 

 

 

Jérémie Poète des  Belles Profondeurs

 

Poème: Que la beauté!

 

Sagesse, les forces de la rosée sont fortes et pures.

Tout le monde est gentil parce que je suis gentil avec tous.

J'aime mes parents, joie d'avoir madame Langlois.

L'étoile est belle, note de cristal.

Je cours sur la plage et je crie de la beauté.

La beauté est belle, la plus belle des choses.

Si tout le monde faisait la guerre, on ne serait pas de la beauté.

La guerre n'est pas belle, il faut tout le temps s'aider, alors on a des amis.

 

 

 

Collin Poète Au Coeur Précieux

 

Poème '' Je suis heureux ''

 

L'or et les pépites d'or sont dans mon cœur.

 

Je chante en sifflant comme des oiseaux '' Petit Papa Noël''  et cela me fait du bien.

 

Les diamants sont remis dans mon cœur tellement je suis heureux.

 

 

 

Le 10 juin 2016

 

Michael Poète au Coeur Aimant

 

Poème: J'aime le ciel et la Terre

 

La Terre est belle, ses aliments sont sa beauté. 

Je marche sur la Terre qu'est-ce que je fais sur la Terre?

J'aime jouer dehors, j'aime le petit lapin et l'arbre, le cristal c'est de la beauté.

J'aime la Terre.

 

Tout le ciel, c'est de la beauté, lune, nuages, soleil.

J'aime le jaune parce que c'est la couleur du soleil.

J'aime les arcs-en-ciel parce qu'il y a plein de couleurs.

J'aime regarder les étoiles.

J'aime.

 

 

 

Samuel Poète Au Cœur Tendre

 

Poème: La Terre

 

Je suis sur un oiseau.

Je tombe et je vois des chevaliers de la beauté. 

Nature, soccer, gentillesse, pluie rose, calme et silence, c'est de la beauté.

 

La vie de la Terre est très importante, car la Terre a fait le plaisir de tous ceux qui ont vécu sur la terre. Mais s'il n'y avait plus de terre tout le monde serait triste et il n'y aurait pas de beauté. Alors s'il-vous-plaît faites attention à la Terre.

 

Mon enseignante a été très gentille toute l'année et j'ai été content d'être dans sa classe et je n'ai pas envie de la quitter.

 

 

Anaïs Poète Magicienne

 

Poème: Magie

 

Soleil, relaxation et lumière, je peins la vie et la terre.

Le cristal scintille. J'aime la beauté.

La beauté et l'amour c'est beau, l'amitié est importante.

 

Je mets mes mains dans mes poches, il y a toujours un trésor de l'air, puis

j'enregistre un champ d'oiseau qui m'émerveille dans mon sommeil.

Mon cœur est plein de magie.

 

 

Le 9 juin 2016

 

Les élèves et moi, nous nous préparons avec joie à la présentation de leurs poèmes devant les parents qui aura lieu le 17 juin 2016. Jour après jour, nous sommes toujours un peu plus prêts pour cette belle petite fête. Aujourd'hui, une enseignante est venue généreusement dans ma classe pour suspendre au plafond deux de ses tringles à rideaux. Une tringle avec un beau rideau gris de coton et une autre pour de beaux voilages mauves. Quel beau résultat ce petit théâtre à poètes! Les enfants en sont très fiers! Voici ci-dessous deux beaux poèmes qui seront présentés lors de cette fête.

 

 

Thomas Poète Soleil

 

Poème: Garçon heureux

 

La terre est de beauté.

La beauté est un soleil.

Le soleil est aussi jaune que la couleur jaune.

Je suis un garçon heureux.

J'entends battre mon cœur dans mon corps.

 

 

David Poète de la sagesse

 

Poème: Sagesse

 

Mon papa m'a dit qu'il était le meilleur poète de sa classe. Maintenant, c'est moi qui a tous ses talents.

 

Dehors j'ai vu de la sagesse,

j'entends battre mon cœur.

J'ai vu plein de choses par terre, car j'étais sur un grand château brillant,

puis il est arrivé de la pluie pure sur toute la terre.

 

Je me repose sur cette grande ville,

je prends un grand respire et je souffle la paix de ma bouche.

Toute la sagesse est la '' terre'' du monde.

J'aime la terre.

J'aime être pépite d'or comme tout le monde.

 

 

Le 4 juin 2016

 

Les enfants devaient faire un exposé oral. Cet exposé oral était une évaluation pour la note au 3e bulletin. Le thème choisi fut '' Ma boîte aux trésors '' . Chaque enfant nous présentait sa boîte aux trésors dessinée ou nous mimait sa boîte aux trésors. Ensuite il nous dévoilait les plus belles choses qu'il aimerait voir dans sa belle boîte. Je vous dis à vous que c'était un exposé oral pour une évaluation, mais avec les enfants, on en fait un moment de liberté, un moment de joie. Je leur dis que puisqu'ils viennent présenter leur boîte à secrets, c'est comme-ci on se préparait à préparer notre fête avec les parents et qu'ils peuvent venir en avant en marchant d'une marche fière et ils sont contents. On en fait un jeu, pas une corvée pour une évaluation. Je leur demande aussi de faire un bonjour comme ils le veulent, mais un beau bonjour avec le corps. Je ne leur donne pas d'exemple. Je les laisse faire pour qu'ils inventent. Ce fut un très beau moment.

 

 

Le 1er juin 2016

Le mime est un poème du corps.

 

Les élèves avant hier ont fait un nouvel exercice. Ils ont pratiqué le mime. Je les mettais dans de beaux contextes et ils les mimaient. Voici des exemples: On marche sur un fil de funambule.

On va se laver sur le lac d'eau pure en haut de la montagne.

On va nager dans le lac sans faire de vague jusque l'autre côté du lac et là on rencontre des oiseaux sauvages.

 

Après ce beau moment de pratique, je nommais un enfant à la fois et celui-ci sortait de la classe puis je le présentais devant le groupe. Il faisait donc son entrée dans la classe jusqu'au petit podium et là il nous présentait sa poésie du jour. Les enfants ont tellement aimé ces jeux de mimes qu'ils m'en ont redemandés à nouveau le lendemain avec insistance. Je leur ai donc présenté sur YouTube le '' mime Marceau '' ainsi qu'un autre et leur ai promis  qu'après les visionnements qu'ils pourraient à nouveau mimer à leur tour. Ce visionnement à tellement été positif pour eux que j'étais stupéfaite devant tant de créativité et de sérieux à l'ouvrage de leur part lors de leur mime. Ils étaient tous actifs et fiers devant ce poème du corps.  Tout cela nous prépare pour notre petit spectacle que nous présenterons devant les parents dans les prochains jours.

 

 

Le 29 mai 2016

 

Il y a un élève dans ma classe, un des plus jeunes de classe n'ayant pas encore son 7 ans, qui voulait rarement écrire. L'apprentissage de la lecture et de l'écriture fut difficile pour lui. Cependant, il s'est découvert très doué pour la poésie. Il cachait donc son cahier de poète près de son corps afin que les autres élèves ne voient pas qu'il n'avait rien écrit. Toutefois, lorsque arrivait le temps de partager aux autres ses trouvailles, il leur récitait de belles phrases de poésie qui émergeaient spontanément de son cœur après avoir réfléchi à la note de cristal du jour. Les élèves l'écoutaient attentivement avec intérêt. Cela lui a donné beaucoup de confiance en lui.

 

Cet enfant a même un problème de bégaiement, c'est pourquoi cela est très demandant de l'écouter. À ma grande surprise, j'ai remarqué que lorsqu'il exprime de la poésie il le fait sans bégaiement. Cette nouvelle confiance en lui l'a même conduit au désir d'oser s'investir pour écrire cette poésie dans son carnet cette semaine. Il insistait pour le faire. Quelle victoire! Il se sent enfin écouté et plus sûr de lui.

 

Le bégaiement est souvent une difficulté d'expression dû à une trop grande sensibilité ou une très grande nervosité peut-être aussi. Ce sont des blocages qui sont douloureux pour l'enfant. Les enfants sont âmes avant tout, évidemment pour ceux qui sont près de leur âme. Leur sensibilité souffre tellement de cette relation d'incompréhension qu'ils peuvent vivre auprès de parents pas toujours à leur écoute ou de ce monde qui les choque. Cela entraîne des déficiences soient disant mentales, mais ils ont leur mental impeccable. C'est l'impossibilité de l'exprimer.

 

Je désire continuer l'année prochaine la note de cristal avec mes élèves de cette année qui seront à ce moment là en deuxième année dans une autre classe. Je leur écrirai la note de cristal du jour sur un papier que j'accrocherai sur la porte de la classe, car je ne peux pas leur dire:''C'est fini! ''

Ils ont besoin de ce lien, car s'ils retrouvent des situations moins faciles et bien ils vont à nouveau se refermer. Ce petit mot, ce clin d'œil d'amour sur la porte leur signifiera: '' Ah madame Langlois, elle pense toujours à nous! '' Ces enfants ont besoin de ce lien, car ils sont jeunes. J'aurai ouvert la porte et plusieurs enfants en grandissant se souviendront. 

 

 

Le 28 mai 2016

 

Hier ma collègue et amie me partageait sa joie de vivre cette éducation nouvelle. Je la perçois encore plus heureuse, plus épanouie. Je l'ai encouragée à ouvrir sa classe aux parents pour recevoir de l'aide et elle me dit que maintenant elle ne s'en priverait  plus de cette aide précieuse.

 

Une élève est venue me voir à la fin de la classe et m'a dit: '' Vous

êtes le meilleur professeur que je pourrais avoir madame Langlois.'' Je lui ai demandé pourquoi elle pense cela et elle a ajouté: '' Car tout ce que vous faites est de la beauté.'' Les enfants sont très sensibles à ce qui est beau, ce qui est bon et ce qui est vrai. Je suis donc en gratitude de cette éducation nouvelle que je m'approprie de plus en plus semaine après semaine. L'année scolaire se termine très bientôt et ce nouveau tournant dans ma vie aura été dès plus merveilleux. Ma nouvelle façon d'enseigner prend petit à petit plus de place. L'ancienne façon se nourrit de la nouvelle pour être un succès, sans exclure le savoir traditionnel, mais il est simplifié pour permettre ce temps de créativité. De cela, en découle un meilleur travail des enfants, de meilleurs résultats, un meilleur réveil, une plus grande créativité, une confiance en eux, en leur valeur et une joie de vivre et de venir à l'école.

 

Le 23 mai 2016

 

Depuis quelques mois j'utilise souvent les mots tels que beauté, harmonie et sagesse avec les enfants. Nous nous nommons même la classe de la Beauté. Nous parlons de la beauté dans différents domaines. Nous parlons de la beauté du silence, la beauté dans les gestes et les paroles auprès des autres, la beauté du cœur, la beauté des idées, etc. Je suis émerveillée de voir maintenant combien ces mots, qui pourraient sembler plus des mots d'adultes, ont été intégrés facilement dans leur langage spontané de tous les jours. Ce sont des mots significatifs maintenant pour eux. L'enfant se construit par notre exemple. Les enfants aiment et ressentent quand on se consacre à les aimer, à les faire grandir.

 

 

Le 18 mai 2016

 

Hier une enseignante est venue dans ma classe afin que je puisse, dans le petit local d'à côté, entendre lire un à un mes élèves dans le but de les évaluer en lecture. J'ai profité de cette libération pour demander également aux élèves quels furent leurs plus beaux souvenirs de première année. Je fus heureuse de leurs réponses. Ils m'ont dit plein de belles choses entre autres qu'ils aiment la note de cristal du jour qui les inspirent à écrire dans leur carnet de poète et que la classe rayonne encore plus de beauté depuis que nous faisons cela. Je vois qu'ils aiment beaucoup plus écrire maintenant. Leurs apprentissages vont par le fait même beaucoup plus vite en plus de tous les bienfaits que l'Éducation Nouvelle leur apporte dans leur croissance personnelle. Ils sont très preneurs de pouvoir parler eux-mêmes de leurs belles idées et d'être reconnus comme des êtres qui ont de belles pensées. Quand l'enseignante est enthousiaste, elle les emporte dans son enthousiasme! C'est bien nous les enseignants, les parents ou les grands-parents qui les portons.

 

 

Le 16 mai

 

Je suis à l'école présentement sur mon heure de repas et j'ai vraiment le goût de vous partager ces quelques lignes avant que les enfants reviennent. C'est un réel bonheur de vivre cette éducation nouvelle dans ma classe. Ma classe est devenue un milieu de VIE si Vivant. Quelle beauté de voir mes élèves s'émerveiller autant. Les élèves réservés, sans sourire, sans joie de vivre éclosent comme les bourgeons du printemps. Ils écrivent maintenant et demandent, tout comme les autres élèves, le droit de parole pour exprimer leurs belles phrases qu'ils ont écrit dans leur carnet de poète. C'est si beau de voir cette confiance en eux et cette créativité émerger. 

 

Lorsque j'ai demandé de serrer tous leurs effets qui étaient sur leurs pupitres, j'ai profité de l'occasion pour remettre  la video de la mère et de sa fille qui chantent et que les enfants ont bien aimée. C'est avec un grand intérêt qu'ils prenaient tout à tour plaisir  à la revoir. Plusieurs enfants m'ont demandé s'ils pouvaient avoir les coordonnées pour visionner la video à la maison, je leur ai donc données. Youtube Paule-Andrée Cassidy, chanson Mommy.

 

 

Le 13 mai 2016

 

La note de cristal d'aujourd'hui fut:

'' Chaque jour je dis bonjour aux oiseaux, à la Terre, aux arbres, à ceux que j'aime,

 

pas avec le mot bonjour mais une image, une couleur de mon cœur ce matin. ''

 

 

Je suis allée prendre le repas du midi chez ma collègue et amie qui vit l'éducation nouvelle avec moi. Au retour dans ma  classe, durant la détente des élèves, je leur ai raconté que mon amie m'avait dit bonjour avec une belle musique ce midi et que dans la video on y voyait l'amour d'une maman et de sa fille qui aiment chanter une belle chanson ensemble. Je leur ai demandé s'ils aimeraient voir cette video et bien sûr ils ont tous voulu. 

 

 

Le 13 mai 2016

 

Voici de belles phrases que mes élèves ont écrit hier dans leurs cahiers de poète. C'est joie pour moi de prendre un peu de temps ce matin pour vous en écrire quelques-unes:

 

La belle vie et la pleine terre!

La beauté nationale est sur la terre!

Le coeur de tous est un gros coeur!

On est très chanceux de vivre la beauté, on est tous chevaliers!

 

J'aime les pommiers, j'aime les fleurs, j'aime mes parents et j'aime la beauté des poèmes!

J'aime la vie parce qu'il y a des arbres!

J'aime la sagesse parce que j'ai beaucoup de diamants dans mon coeur!

J'aime les animaux parce qu'ils faut les protéger! Et j'aime l'enseignante de la beauté.

 

Je me sens très bien,  première cloche, mi, do, ré, sol, sol, ré!

La belle terre et la vie, cela ressemble à un cristal sur une belle étoile.

Les arbres sont capables de survivre grâce au beau soleil!

 

 

Le 12 mai 2016

 

Nous avons débuté aujourd'hui '' la note de cristal ''. Je vous explique:

 

J'ai mentionné aux enfants qu'une coupe de cristal, lorsqu'on la touche d'une certaine façon, on peut entendre sa musique vibrer quelques secondes dans nos oreilles. J'avais apporté ce jour dans la classe une coupe en verre avec un joli petit bâton que j'avais à la maison pour leur montrer cette résonance, cette musique. Je leur ai dit que j'allais la faire résonner à quelques reprises durant la journée afin de leur faire penser à notre note de cristal du jour pour qu'elle puisse vivre dans leur cœur dans le but de leur apporter du bien. Ces '' notes de cristal'' seront écrites tous les jours au tableau.

 

Après le salut du matin, à chaque jour, chacun est à sa place puis il leur est dévoilé la note de cristal du jour. Aujourd'hui cette note fut : '' La joie de vivre ''. Les enfants et moi avons reçu chacun '' notre petit carnet de poète '' afin de pouvoir y écrire les belles pensées qui montent en nous suite à la note de cristal qui résonne. Tout au long du jour, nous pensions cette journée-là à '' la joie de vivre ''. Les élèves peuvent apporter leur petit carnet où ils le veulent et écrire les belles pensées ou les beaux mots qu'ils désirent écrire.  Nous prenons un temps durant la journée pour partager nos trouvailles. Aucun enfant  est obligé. Je fus complètement émerveillée d'entendre toute cette richesse qui émerge d'eux. Plusieurs enfants aiment beaucoup écrire dans leur carnet de poète. J'ai remarqué que les enfants qui disent qu'ils ne veulent pas le faire sont des enfants qui ont besoin d'une petite aide. Après un bon encouragement, ils trouvent de belles choses à écrire dont ils sont fiers. Un élève ayant de grandes difficultés d'apprentissage préférait le dire oralement seulement, ne pas l'écrire, mais le secret restait qu'entre lui et moi. Le fait de livrer de belles choses ainsi aux autres lui a donné beaucoup confiance en lui. Ils disaient aux élèves qu'il n'avait pas besoin de lire dans son carnet, car il le savait par cœur. Être habile a exprimer son âme et d'être par le fait même apprécié des autres a beaucoup apaisé son tempérament qui était colérique. Ce fut une belle victoire.

 

 

Le 7 mai 2016

 

Suite à la réception du poème de Sylvie, les élèves et moi avons dessiné notre '' Arbre du Coeur '' et lui avons envoyés.  Sylvie nous a immédiatement répondu. Nous avons reçu un chaleureux remerciement d'elle ainsi qu'un beau nouveau poème qu'elle a composé spécialement pour eux, pour la jeunesse du Québec, mais aussi pour la jeunesse de la France et du monde! Je vous partage tout cela.

 

 

Voici son message:

Quelle joie des dessins des enfants!

Je les remercie dans la beauté, le mouvement, l'Amour que je lis, vois et vis dans chaque dessin. Et le verger de pommiers est un chant d'Amour joyeux!

 

Le nouveau poème pour eux. 

'' Poème à mon arbre ''

Composer le 1er mai 2016

 

La main parle avec le coeur.

Elle respire avec mes pensées.

Et l'arbre vit et danse dans mes images,

parce que je lui parle d'Amour et de Paix.

 

Alors mon arbre grandit, allonge ses bras, et ses mains.

Des trésors poussent au bout des branches

à chacune de mes pensées pour tous mes amis,

pour les enfants au grand Coeur,

les jeunes chevaliers des temps Nouveaux, moi et les enfants du Québec.

 

Je dessine mon arbre,

l'Arbre du monde qui porte ses graines, ses fruits, ses fleurs

au vent du monde pour nourrir tous les enfants de la Terre

de chants, de rires joyeux et d'Amour.

 

Ses racines d'or sont chevelure de soleil entourant la Terre et ses feuilles d'émeraude se parent de colliers de saphir et de bleu infini.

 

Je suis le chevalier des Temps Nouveaux.

Mes mains sont ailes d'oiseau dans mon Arbre du Coeur.

Mon Coeur est Soleil pour le Ciel et la Terre.

Sylvie

 

N.b : Être chevalier c'est d'avoir le cœur pur et ne pas avoir peur. Avoir confiance dans la vie d'Amour.

 

 

 

L'Arbre de notre Coeur, nos dessins

 

Le verger des amours de madame Langlois

( But de l'activité : lien d'unité, chacun son arbre dans le verger )

 

 

 

 

Le 27 avril 2016

 

J'ai demandé aux élèves s'ils aimeraient écrire à Sylvie la poète une phrase afin de lui dire qu'ils ont aimé son poème '' Le pommier''. Voici leurs appréciations:

 

-Votre poème est beau, il fait de la beauté dans mon cœur.

-Quand je vais voir un pommier, je vais lui mettre mon dessin de pommier dessus.

-Le poème est très beau, car la pomme c'est la nature et la nature c'est très beau.

-C'est de la beauté, ce sont de belles phrases.

-J'aime beaucoup votre poème, car il parle de la nature et de la sagesse.

-J'aime beaucoup votre poème, car cent mille c'est beaucoup!

-Le poème est beau et je l'aime.

-Je le trouve tout beau, c'est de la beauté!

Ma phrase préférée est pommier aux cent mille pommes, car j'aime les pommes.

-Mon mot préféré est pommier.

-C'est un beau poème, j'aime les mots choisis.

-C'est un beau poème et un beau pommier.

-Ce que j'aime de ce poème, c'est l'amour!

 

 

Écrit du 24 avril 2016

 

J'ai présenté à mes élèves le poème de Sylvie Le Trouit, le poème '' Le pommier '' que voici:

Le pommier

 

Pommier aux cent mille pommes

                 je vois des mains sous tes pommes

 

Pommier aux cent milles feuilles

                 je vois des mains dans tes feuilles

 

Pommier tu as comblé les hommes...

 

                 Tu es nu de pommes

                  bientôt nu de feuilles

 

Pommier

Serai-je un jour

capable de tant donner ?

 

J'étais heureuse de leur dire que dans mon sac à main j'y avais mis quelque chose de spécial pour eux, que c'était quelque chose qui venait de France, qui venait d'une femme qui aime beaucoup les enfants et que c'est grâce à une autre femme du nom de Laura qui aime beaucoup les enfants aussi que j'avais pu recevoir ce quelque chose pour eux. Je sortis donc de mon sac à main cette surprise, une feuille sur laquelle y était écrit le poème '' Le pommier ''. J'ai lu trois fois lentement le poème et ensuite je leur ai demandé quel est le mot ou la pensée qu'ils ont en eux après avoir entendu ce poème. Quelques enfants ont répondu que c'est le mot ''sagesse'' et ils m'ont expliqué pourquoi cela. Ils ont ensuite fait un beau dessin représentant ce poème.  Demain nous allons relire le poème et écrire à Sylvie, quelques phrases, et nous allons lui envoyer avec un dessin.

 

 

Écrit du 11 avril 2016

 

Avant de débuter la lecture collective du livret  '' Une journée avec Jérémie et Mme Ming'' avec les élèves, j'ai créé un lien d'amour avec eux. Je leur ai expliqué pourquoi j'avais choisi ce livre ce matin spécialement pour eux. Ensuite, je leur ai demandé comment selon eux Jérémie se sentait dans l'histoire. Je leur ai dit ensuite que c'est cependant comment eux se sentent aujourd'hui qui est le plus important pour moi. Ils l'ont donc représenté en dessinant une belle fleur qui les représentait puisque je leur ai dit qu'ils sont comme de belles fleurs ou comme de beaux arbres qui grandissent. Ensuite ils ont écrit une phrase pour accompagner leur dessin. Ils sont venus me le partager et ils l'ont ensuite partagé en grand cercle.

 

 

Écrit du 11 avril

 

Lorsque les enfants furent fatigués, j'ai mis une belle musique ni trop lente, ni trop vite qui parle du printemps avec un beau vidéo du printemps et nous avons dansé. Ils ont suivi les beaux mouvements que j'improvisais. Sur YouTube nous pouvons trouver plein de belles choses!

 

 

Écrit du 29 mars 2016

 

Les enfants et moi avons débuté l'écoute de belles musiques douces '' du monde '' le matin lorsqu'ils entrent dans la classe. Celles-ci peuvent être accompagnées d'un beau video. L'appel au calme est demandé dès leur arrivée dans cette belle ambiance où ils débutent leur routine du matin. Les élèves apprécient beaucoup. Une élève m'a demandé comment faire pour trouver ces musiques douces sur internet, car elle aimerait les écouter avec sa famille à la maison.